La plaque aréolo-mamelonnaire (PAM) ou mamelon comporte une aréole et un téton. La fonction première de ce mamelon est l’allaitement. Il est aussi un symbole puissant de féminité

Des modifications d’ordre esthétique peuvent y être apportées.

Augmentation de taille

L’augmentation de diamètre de l’aréole peut se faire par tatouage.
En cas de téton très petit ou absent visuellement, un téton peut être reconstruit par une des techniques utilisées en reconstruction mammaire. Le téton reconstruit ne permet pas toujours l’allaitement.

Diminution de taille

Le diamètre de l’aréole peut être réduit au prix d’une incision tout autour de l’aréole. Cette réduction peut être isolée ou entrer dans le cadre d’une modification plus globale de la forme du sein (mastopexie, mastoplastie de réduction ou d’augmentation, traitement de seins tubéreux).
La taille des tétons peut aisément être diminuée par résection partielle du téton. Les tétons ainsi réduits gardent leur capacité à fournir du lait.

Mamelons ombiliqués ou invaginés

Les mamelons ombiliqués (ou invaginés) correspondent à l’enfouissement des tétons, les rendant invisibles. Parfois, le téton ressort au moment de son érection.

Cette rétraction est généralement liée à la brièveté congénitale des canaux galactophores par lesquels s’écoulent les sécrétions mammaires lors de l’allaitement. Du fait de leur raccourcissement, les canaux attirent le mamelon vers l’intérieur.
Dans certains cas, cette rétraction fait suite à une infection (galactophorite) ou à une chirurgie plastique du sein.
Les mamelons invaginés peuvent empêcher l’allaitement et/ou avoir un retentissement sur la vie sexuelle.

Mamelons surnuméraires et glandes mammaires accessoires

mamelon-ombiliqueLes mamelons surnuméraires (hyperthélie ou polythélie) ou les seins supplémentaires (hypermastie ou polymastie) sont liés à l’absence de régression des bourgeons mammaires au cours de la vie embryonnaire. En effet, le long des lignes lactées, plusieurs bourgeons existent initialement et seulement deux doivent normalement subsister.

Ces formations surnuméraires sont plus ou moins rudimentaires. Cela va du petit mamelon souvent confondu avec un grain de beauté au sein presque normal capable de produire du lait.

Les glandes mammaires accessoires situées au niveau axillaire sont fréquentes et souvent confondues avec un prolongement axillaire graisseux du sein.

L’exérèse pur et simple chirurgicale des éléments surnuméraires permet de résoudre le problème.

La rançon cicatricielle est le plus souvent minime, proportionnelle à la taille de la formation à retirer.

Principe des interventions sur le mamelon

Toutes les interventions esthétiques sur le mamelon (diminution, augmentation, mamelons invaginés, mamelons surnuméraires) ont lieu sousanesthésie locale « aidée » (diazanalgésie) en chirurgie ambulatoire. La durée d’intervention varie de 30 à 45 minutes.
Les suites sont simples et non douloureuses. La cicatrisation complète est obtenue en 2 semaines.

Toutes les poitrines présentent une part d’asymétrie, comme le reste du corps, mais cette asymétrie ne devrait pas apparaître évidente au premier regard. L’asymétrie entre les deux seins peut concerner leur forme, leur volume et/ou leur position au niveau du thorax.
Cette asymétrie peut apparaître dès la puberté et entrer dans le cadre d’une malformation des seins (seins tubéreux, syndrome de Poland) ou concerner des seins « normaux ».
L’asymétrie peut aussi apparaître secondairement à la suite d’un traumatisme (brûlure des seins, accident, agression) ou après un traitement chirurgical (ablation d’une tumeur du sein, bénigne ou maligne).

L’asymétrie de la poitrine, surtout lorsqu’elle est importante et de surcroît si elle est liée à une malformation des seins, entraîne de lourdes conséquences sur le plan psychologique et fonctionnel. Les patientes peuvent être très complexées et gênées dans leur vie quotidienne (vie sexuelle, difficultés d’habillement avec utilisation de moyens de compensation dans le soutien-gorge, éviction de certaines activités sportives, peur des examens médicaux).

Le traitement chirurgical des asymétries mammaires fait appel à toutes les techniques de chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique qui seront choisies et combinées au cas par cas (réduction ou augmentation de volume des seins, cure de ptose mammaire, modification des aréoles).

Les patientes sont constamment très satisfaites du résultat car elles retrouvent confiance en elles et une meilleure qualité de vie.

Principe de l’intervention

Le traitement chirurgical des asymétries mammaires fait appel à toutes les techniques de chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique qui seront choisies et combinées au cas par cas (réduction ou augmentation de volume des seins, cure de ptose mammaire, modification des aréoles).

Suites opératoires

Les suites sont simples et non douloureuses. La cicatrisation complète est obtenue en 2 semaines. Les activités professionnelles pourront être reprises 24 heures après l’intervention. Les activités sportives seront reprises 15 jours après l’intervention.

Risques de complication

  • Les vrais complications sont très exceptionnelles après une chirurgie esthétique des mamelons.
  • Un retard de cicatrisation de quelques jours est possible mais sans gravité.

Prise en charge par l’assurance maladie

Seul le traitement des mamelons invaginés ou surnuméraires entraîne un remboursement partiel du coût de l’intervention par l’assurance maladie.