Chirurgie esthétique - actualités | Antibes, 25-04-2015
Transferts de graisse (lipofilling), BRAVA

Augmentation des seins et des fesses avec votre propre graisse : une méthode naturelle fiable

La graisse des patient(e)s, prélevée par simple liposuccion, peut être purifiée et réinjectée au niveau de diverses parties du corps afin d'en augmenter le volume. Les seins, les fesses, les pectoraux et les mollets peuvent ainsi être augmentés. Les volumes du visage peuvent aussi être restaurés. 

Le résultat de ce lipomodelage ou lipofilling est forcément très naturel.

En pratique, comment se déroule l'opération chirurgicale ?

En début d'intervention, la graisse est prélevée par liposuccion. La graisse est ensuite purifiée puis réinjectée en fin d'intervention au niveau des zones nécessitant une augmentation de volume. Une seule anesthésie, locale ou générale selon les cas, est donc nécessaire pour réaliser toutes les étapes d'une séance d'injections de graisse.

Combien d'opérations faut-il prévoir afin d'obtenir le résultat souhaité ?

Une intervention peut suffire à atteindre un résultat satisfaisant. Cependant, pour obtenir une augmentation de volume plus importante, plusieurs séances d'injections de graisse peuvent être réalisées à quelques mois d'intervalles (2 à 3 séances en règle générale).

Les résultats obtenus sont-ils définitifs ?

Oui

Durant les premiers mois post-opératoires, on observe une phase de résorption partielle de la graisse transférée (de l'ordre de 30 à 50 %). Mais le chirurgien anticipe cette résorption en transférant plus de graisse dès le départ (surcorrection).

Après cette période initiale de résorption, une certaine quantité de graisse sera intégrée de manière stable et définitive. Seules les fortes variations de poids pourront alors faire varier le volume obtenu.

A quelles zones du corps s'adressent ces autogreffes de graisse ?

Toute la silhouette peut être sculptée. Les excès de graisse sont retirés tandis que une ou plusieurs zones trop petites peuvent être augmentées dans le même temps (fesses, seins, mollets, muscles pectoraux, creux du dos des mains...).

Au niveau du visage, du matériel chirurgical très fin (microcanules) permet de traiter avec une extrême précision les cernes, les lèvres, les pommettes, les tempes, le front, les sourcils, les lobes d'oreilles, le menton, les sillons naso-géniens, les plis d'amertume, les joues creuses,...

Dans le cadre de la chirurgie intime, les injections de graisse permettent une augmentation de la circonférence du pénis (penoplastie), un rétrecissement du vagin (vaginoplastie) ou une augmentation de la zone du point G.

En chirurgie reconstructrice, les injections de graisse sont parfois une aide précieuse (syndrome de Poland, hypotrophie du membre supérieur atteint de paralysie du plexus brachial, dépressions cicatricielles, séquelles de brûlures ou de radiothérapie).

Est-il vrai que la graisse améliore la qualité de la peau ?

La graisse, en plus de son effet volumateur, améliore la trophicité des tissus. La souplesse et l'aspect de la peau peuvent ainsi être améliorés. Cela est particulièrement interessant lorsque la graisse est injectée sous une peau cicatricielle. 

Au niveau des zones injectées, est-il normal de sentir des irrégularités ou des "boules" après l'intervention ?

Dans les suites immédiates, certaines irrégularités peuvent être perceptibles, cela n'est pas systématique. Ces imperfections disparaissent spontanément au bout de quelques semaines. Les massages peuvent être utiles pour faciliter cette disparition.

Cette méthode est-elle sûre ?

Oui.

Les risques liés aux injections de graisse sont équivalents à ceux encourus lors d'une liposuccion classique et sont donc faibles.

Au niveau des seins, la probabilité malheureusement élevée chez la femme de développer un cancer doit conduire à plus de prudence. Les injections de graisse restent possibles à tout âge sans risque supplémentaire mais sous certaines conditions précisées en janvier 2015 par la Haute Autorité de Santé (HAS). Lire le rapport de la HAS.

Qu'est-ce que le Brava ?

Le système Brava est un dispositif médical comparable à des ventouses à appliquer sur les seins 11 heures par jour pendant plusieurs semaines afin d'obtenir un grossissement du sein. Chez certaines patientes, l'utilisation du Brava seul peut entraîner une petite augmentation de volume mais en règle générale, le Brava est utilisé en complément des injections de graisse dans les seins. Il permet de pouvoir greffer plus de graisse en une seule séance. Le Brava améliore également le taux de prise de greffe adipeuse (jusqu'à 90% de graisse greffée à vie).

 

Le docteur Laveaux a été formé spécifiquement aux techniques d'injections de graisse qui demandent une réalisation rigoureuse. Pour plus de renseignements, n'hésitez pas à le contacter.

Auteur :
Spécialiste en chirurgie esthétique - Antibes
Mise à jour : 25-04-2015

Reproduction : tous les textes et images de ce site sont la propriété du docteur Laveaux et protégés à ce titre par la législation relative aux droits de propriété intellectuelle.
Les reproductions, même partielles, des textes sont autorisées à la condition expresse de citer son auteur (Docteur Christophe Laveaux) avec un lien direct sur l'article cité.

Partagez l'article

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte la charte HONcode.
Vérifiez.