La propre graisse du patient peut être utilisée pour restaurer les volumes au niveau du visage

La technique de lipostructure ou lipofilling de Coleman consiste à prélever la graisse par liposuccion dans les zones où elle est en excès et à la réinjecter au niveau du visage. Le plus souvent, la graisse excédentaire des genoux est utilisée lorsqu’elle est présente en raison de sa bonne qualité.

La graisse prélevée doit être purifiée par centrifugation, par filtration ou par décantation avant d’être ré-injectée. Les micro-canules utilisées ont été spécialement conçues pour le visage (micro-transfert de graisse).
Toutes les étapes ont lieu au cours de la même intervention (prélèvement, purification, ré-injection).

Le taux de prise de greffe est excellent au niveau du visage, ce qui signifie que l’on ne doit pas trop « surcorriger » et donc réinjecter à peine un peu plus que nécessaire pour obtenir le gain de volume souhaité. En cas de disparition de graisse plus importante que prévue, une deuxième séance à plusieurs mois d’intervalles ou des injections d’acide hyaluronique complémentaires peuvent s’avérer nécessaire.

Le résultat, une fois passée la phase de résorption partielle de la greffe, est définitif. Toutefois, en cas de variation de poids très importante, le volume de graisse injecté suivra cette variation.

  • A partir de 1500 €
  • TTC

L’avantage de cette technique est le caractère naturel et définitif des injections de graisse avec absence de cicatrices.

Au niveau du visage, les indications idéales de cette méthode sont :

  • l’augmentation de volume des pommettes ;
  • la correction du creux des cernes et de la vallée des larmes ;
  • l’augmentation de volume de la moitié externe des sourcils (coussinet de Charpy) ;
  • le comblement du creux des tempes ;
  • la correction des fronts plats ;
  • l’augmentation de volume du menton ;
  • le remplissage des joues creusées.

Cette technique peut être utilisée isolement ou en complément d’une technique de lifting facial et/ou dechirurgie des paupières.
Les cicatrices induites par le lipomodelage sont presque inexistantes et se limitent à plusieurs incisions de 1 mm.

Dans la très grande majorité des cas, l’intervention se déroule sous anesthésie locale potentialisée en chirurgie ambulatoire.
Les suites opératoires se caractérisent par peu de douleurs mais par des œdèmes et des ecchymosesévoluant sur 2 à 3 semaines.

Le résultat définitif est évalué à 6 mois.

Comme pour toute intervention chirurgicale, des risques de complications existent bien que statistiquement très faibles.