La chirurgie esthétique des oreilles vise à les recoller ou plus rarement à en modifier la forme

Chez l’enfant, les oreilles décollées sont source de moqueries et d’humiliation qui peuvent entraîner des difficultés psychologiques et scolaires. A l’âge adulte, les oreilles décollées peuvent entraver l’estime de soi et nuire à l’épanouissement socio-professionnel.
La correction simple et efficace est possible dès l’âge de 7 ans. Cette correction peut concerner les deux oreilles ou une seule en cas d’asymétrie.

Principe de l’intervention

Par une incision masquée derrière l’oreille, le chirurgien redonne aux oreilles une jolie forme en les repliant puis les replaque contre le crâne. Parfois, des modifications de formes du cartilage plus complexes sont réalisées.

L’intervention se déroule sous anesthésie locale « aidée » (diazanalgésie) ou sous une courte anesthésie générale pour plus de confort chez l’enfant. La durée d’intervention est de 1 heure environ.

L’hospitalisation se déroule en ambulatoire.

Suites post-opératoires

Le patient quitte la clinique avec un bandage sous forme de casque qui est retiré entre le 1er et le 6 ème jour. Ensuite les cicatrices sont laissées à l’air. Les fils sont résorbables.

Le port des lunettes est autorisé dès l’ablation du pansement.

Un bandeau doit être porté pendant 2 mois (dont 15 jours, jour et nuit, puis uniquement la nuit).
La reprise des sports violents est autorisée après 2 mois (rugby, judo …).

Dans les suites de l’intervention, la douleur est bien calmée par des antalgiques simples. Un oedème (gonflement) des oreilles associé à desecchymoses (bleus) sont présents de manière transitoire et masquent le résultat définitif qui n’est visible qu’après 1 à 2 mois.

Risques de complications

Comme pour toute intervention chirurgicale, un certain nombre de complications peuvent survenir. Mais la probabilité de survenue de ces complications est réduite entre les mains d’un chirurgien plasticien qualifié et en présence d’un anesthésiste compétent.
L’observance par le patient des consignes données par le chirurgien est également essentielle, notamment :

  • l’arrêt du tabac 1 mois avant et après l’intervention (diminution de tous les risques) ;
  • l’absence de prise d’aspirine pendant 10 jours avant et après l’intervention (diminution des risques d’hématomes).

Heureusement, les suites opératoires sont en général simples au décours d’une otoplastie réalisée dans les règles, et les vraies complications sont exceptionnelles.

Parmi les complications rares mais possibles, on peut citer notamment, sans exhaustivité, les risques d’hématome, d’infection et de problème cicatriciel.

En cas de survenue d’une complication, une prise en charge adaptée sera mise en oeuvre.

En pratique, la grande majorité des interventions se déroule sans aucun problème et les patient(e)s sont satisfait(e)s du résultat.

Prise en charge par l’assurance maladie

Dans certains cas, une prise en charge partielle du coût de l’intervention par l’assurance maladie est accordée.

  • A partir de 1 500 €