L’éjaculation précoce est le trouble sexuel le plus fréquent chez l’homme, 1 homme sur 3 est concerné au cours de sa vie sexuelle.

L’origine de l’éjaculation prématurée peut être multiple :

  • le stress favorise l’éjaculation précoce, ainsi que l’anxiété et l’hyperactivité
  • une mauvaise relation avec la partenaire
  • un nouveau partenaire
  • l’âge jeune
  • l’hyperthyroïdie
  • l’hypersensibilité du gland du pénis, avec ou sans frein du gland trop court.

L’éjaculation précoce est une dysfonction sexuelle entrainant une souffrance importante du patient dont la relation amoureuse est souvent perturbée du fait de ce trouble.

Le patient souffrant d’éjaculation précoce ne doit pas hésiter à en parler pour solliciter une prise en charge et une résolution de ce problème.

Idéalement, la prise en charge doit être plurifactorielle :

  • consulter un spécialiste sexologue ou psychologue spécialisé
  • discuter avec son ou sa partenaire et l’impliquer ; il est capital de s’assurer de la bienveillance du partenaire
  • s’assurer de l’absence de maladies telles que l’hyperthyroïdie
  • traitements antidépresseurs pouvant être utilisés de façon passagère, après avis spécialisé et en tenant compte des effets secondaires liés à ce type de médicament.
  • gérer son stress par des exercices de relaxation, la pratique du yoga etc…
  • diminuer l’hypersensibilité du gland +++

Le  Docteur Laveaux peut intervenir pour diminuer la sensibilité du gland en injectant de l’acide hyaluronique dans le gland. Cette injection d’acide hyaluronique s’effectue au cabinet, sans aucune douleur, après application de crème anesthésiante. Les suites sont simples marquées par quelques petits bleus persistants pendant environ 1 semaine. Les rapports peuvent être repris 48 heures après l’injection. Le résultat dure plusieurs mois à plus d’un an avant que le traitement puisse être répété si besoin. A noter, pendant la durée de vie de l’acide hyaluronique, une augmentation de volume du gland.

Il existe d’autres techniques chirurgicales de désensibilisation du gland plus invasives et aux résultats plus aléatoires. De même, les crèmes anesthésiantes pouvant être utilisées avant chaque rapport sont contraignantes à utiliser et entrainent une perte totale de sensibilité du gland et donc une absence de plaisir.

Parallèlement à ces injections d’acide hyaluronique au niveau du gland, un allongement d’un frein du pénis trop court pourra être proposé, là encore sous anesthésie locale, en ambulatoire.